Roro : « On va actionner, le plan B, C, D…X, Y, Z s’il le faut ! »

Effervescence à l’Etrat ! Mails, fax, téléphone qui sonne…ça n’arrête pas 5 minutes ! Les sujets de conversation ne tournent qu’autour des transferts. Tel joueur arrive…Ah, non, oups, y vient plus ! Fouilla, mercato complicado ! Voici un nouveau numéro du Sainté Comédy Club pour relativiser, décompresser ou…pleurer…

Parodie et second degré. Toute ressemblance avec des personnes et faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence.

Sergent Garcia : Présidente, yé veux des récroues, tout do souite !

Roro : Comprends rien lui quand y parle ! Qu’est-ce qu’y dit ?? Hein ?? Francophone qu’on me disait, psiff… Il est où le décodeur ?

L’Ange Vert : Notre coach aimerait renforcer l’équipe et exige qu’on accélère le recrutement…

Roro : Accélérer !? Accélérer !? Le mercato ici c’est l’équivalent d’un col hors catégorie et on a pas les jambes…Sauf cette année, hé hé ! Je le dope aux billets !! De diou, j’ai jamais autant dépensé ! Dis-lui qu’on a mis le paquet sur Veretout et Karamoh.

L’Ange Vert : Euh…Justement…Les deux joueurs viennent d’appeler…Les clubs italiens s’en mêlent, La Fio, l’Inter, les agents renégocient…

Roro : Bin quoi ? Veulent plus venir ?

L’Ange Vert : C’est ça…

Roro : Mais bordel ! Où va le monde ??? C’est pas possible !! On se décarcasse, on met un tas de pognon sur la table et ces guignols tiennent pas leur parole et nous la font à l’envers ! P’tits cons !!! Je te l’avais dit, avec les joueurs libres on avait moins d’emmerdes…

L’Ange Vert : On fait quoi maintenant ?

Roro : Qu’est-ce tu veux qu’on fasse mon pauvre ? On va actionner, le plan B, C, D…X, Y, Z s’il le faut ! Faut vite rédiger un communiqué, ce mercato part en cacahouètes ! Du style « L’ASSE met tout en oeuvre pour qu’Oscar Garcia bénéficie d’une formation compétitive avec prochainement une paëlla de recrues » …T’rends compte, hier on annonce Veretout-Karamoh, les supporters ouvraient des yeux grands comme ça et maintenant, zéro, que dalle, nada !!

Sergent Garcia : Yé connais des youeurs, pas bousoin de la chelloule de récroutement

Roro : Quoi ? Le prix que ça a coûté cette cellule et on s’en servirait pas !? Elle a quand même dégoté Johnny et Django.

L’Ange Vert : Euh…Diony et Janko patron…

Roro : M’en fous, c’est pareil ! Z’ont intérêt à jouer une bonne partition et faire danser Geoffroy-Guichard.

Nanar : Au fait, et les prolongations de Bamba et d’Hamouma ?

Roro : Oh débrouille-toi ! Avec toutes ces histoires, p’tain suis crevé ! J’vais aller regarder le Tour, c’est la montagne. Mes p’tits Bardet et Barguil, eux, ils les tiennent leurs promesses, pas comme l’autre Veretout là. Ah, aïe aïe aïe suis colère tiens !