Home » A la Une

Catégorie : A la Une

[ENQUETE] La formation, est-ce vraiment notre ADN ?

Un audit, un dossier, une enquête d’investigation…A la manière de Mediapart. Un flot de paroles passant au crible la politique de formation de l’ASSE, sans fard, sans détour. C’est signé @VertPassion, lanceur d’alerte du jour.

A) L’historique
A son arrivée en 2004, Caiazzo évince Antonetti, un bon coach formateur qui vient de lancer Perrin et Gomis en équipe première. Tout ça pour faire appel au « fossoyeur » Baup, parti avec un gros chèque quelques années auparavant. Sans le savoir, l’Asse vient de perdre quelques années au niveau de la formation.
Si on fait le bilan des 12 années de présidence de Romeyer et Caiazzo, l’Asse a eu 3 joueurs de 1ère catégorie: Guilavogui, Zouma et Ghoulam. Trois de 2ème catégorie: Rivière, Benalouane et St-Maximin. Un tous les 2 ans, faible, très faible.
On pourrait aussi citer ceux qui n’ont rien (r)apporté au club: Néry, Andreu, Mayi, Saadi, Diomandé, (Polomat) ou ceux qui ont réussi au plus haut niveau: Medjani, Armand, Bauthéac, El-Zhar..
Mais surtout, on peut s’interroger sur le profil de ceux qui arrivent à percer: grand, costaud, physique..
Où sont les joueurs offensifs, techniques ? Quasi le NÉANT !

B) Les formateurs: salut les copains !
L’Asse a déjà perdu Abdel Bouhazama, un formateur reconnu, 2 fois finaliste de la Gambardella, débauché par le SCO d’Angers pour lui confier les rênes de son centre.
Cette année exit Lionel Vaillant, double champion de France U14, champion U17 en 2013 avec Gilles Rodriguez et demi-finaliste en 2016. Et Rodriguez, un historique reconnu, au lieu de le faire monter en U19 pour suivre la génération qu’il connait, on le rétrograde en U15, un manque de continuité pénalisant ou comment remercier ceux qui ont des résultats…
Mais le jeu des chaises musicales profite aux anciens verts sans expérience, les « copains » Battles-Janot-Compan-Sablé (grand ami de la fille à Roro), garants des « valeurs vertes »…
Pourquoi Sablé au détriment de Rodriguez ? Et Batlles « évincé » par Galtier de l’équipe pro pour un manque de poids et d’expérience, on lui donne la réserve ?

C) L’énigmatique Bernard David
Arrivé d’Auxerre il y a 4 ans, son bilan est…Comment dire ? Inexistant ? Le personnage apprécié de Romeyer (pas des autres !) semble vraiment en décalage avec la réalité d’aujourd’hui, il ne sait pas le budget de l’Asse en terme de formation ! Si on recoupe ses différentes interviews, son discours laisse pantois…
« Un garçon comme Suljic a des chances d’évoluer plus haut ». Viré !
« Dans la génération Bamba, Gattier est très prometteur ». Viré !
« Nous croyons en Axel Kacou, il va signer un an pour murir et se montrer ». Viré 6 mois après !
« Il y a une réflexion sur l’entrainement spécifique des attaquants, la DTN nous en parle depuis longtemps. » On vient juste de s’y mettre en (ré)embauchant Compan…
« Avant de former des footballeurs, on veut former des hommes, l’ambition c’est qu’ils puissent réussir ailleurs, même en CFA avec un job en mairie.. » (ne pas oublier de former aussi des footeux)
« A Sainté, on a la volonté de faire jouer le plus vite possible les très bons du centre en pro. Donc il faut les faire jouer très vite en réserve. » (certains joueurs arrivent à maturité plus tard, on est trop pressé et on manque de patience).
« A 15 ou 16 ans, on ne fait pas de cadeaux car ça ne passera pas après.. »
Pour avoir été très proche de la réserve au début des années 90 (la D3 à l’époque, un autre niveau), j’ai été choqué par le manque de pédagogie et de psychologie, notamment avec les plus prometteurs, exclus pour une broutille, une difficulté passagère à un âge délicat…Alors comme disait Rimbaud: « on n’est pas sérieux quand on a 17 ans… ».

D) Galtier et les jeunes
Galtier: « A 17 ans les jeunes doivent taper à la porte, à 18 ans ils doivent jouer, à 19 ans ils doivent s’imposer ! » . Le problème c’est que l’immense majorité n’est pas aussi précoce qu’un Kurt Zouma..
A ses débuts d’entraineur number one, l’Asse étant mal classée, Galtier n’a pas hésité à prendre des décisions fortes comme par exemple remplacer Ilan par le jeune Rivière.
Il a ensuite fait confiance progressivement à Guilavogui, Ghoulam un peu moins en lui préférant Brison (Ghoulam l’enfant de Montreynaud, BRADÉ 6 mois avant la coupe du monde, une erreur grossière !), et Zouma en lui préférant Bayal à sa place, Zouma se retrouvant souvent arrière droit ou sur le banc (si on avait su le garder et vendre les Corgnet, Hamouma à sa place, on l’aurait vendu cette année à un prix supérieur à Umtiti…).
On constate que plus l’exigence de résultats augmente, moins les jeunes jouent. Galtier laisse rarement les pros sur la touche ou à disposition de la réserve en faisant monter les jeunes (hors obligation ou choix restreint). La concurrence n’existe pas ou si peu, pourtant elle inciterait fortement les pros à se bouger plus.
Est-ce que Bamba aurait fait pire que fantomas Bahebeck l’an dernier, et Suljic pire qu’un Lemoine carbo et Dekoke aussi minable qu’un Pogba ???? Comment les évaluer s’ils ne jouent jamais ?
Et il n’y a aucune excuse car on joue 4 compétitions depuis 3 ans (environ 50 matchs), l’occasion rêvée pour instaurer un turn-over mais pour les jeunes c’est game over…
Le recrutement quantitatif est trop important, pourquoi recruter des Tsafak,Bae,Pajot ( 500 000€ à la signature plus son salaire !), ils coûtent chers au détriment de plusieurs jeunes prometteurs qu’on pourrait installer dans l’effectif avec une plus value potentielle à la clé ? Pourquoi un N’jie est fourgué plus de 15M quand St-Maximin en vaut 3 fois moins pour un potentiel équivalent ? Il a joué 3 fois plus de matchs…(pour 5 malheureux buts). Et on peut continuer comme ça mais passons au sujet suivant, Galtier ne sert pas le club, plutôt ses intérêts…avec les vieux briscards !

E) La réserve, l’anti-chambre de l’équipe première, un grand placard !
Il est important que la réserve joue en CFA, un niveau bien supérieur à la Cfa2, il y a plus d’oppositions avec d’autres réserves, le problème c’est qu’on joue beaucoup trop jeune !
L’an dernier, les « quenelles » jouaient avec des joueurs nés en 94,95,96, nous on joue avec des 96,97,98, voire 99. C’est soi-disant pour progresser dans la difficulté mais là c’est surtout galérer dans la difficulté !
B. David : « En CFA2 on joue contre des joueurs de 25/30 ans qui nous marchent dessus ! »
Mais attention cette année, on a décidé d’encadrer la jeunesse en faisant appel à Milla (viré il y a 2 ans, Roger revient !), des Allée, Landini, Adam, des moins de 22 ans rejetés par tous les centres où ils sont passés, c’est une farce !
Ils viennent prendre la place de certains qui auraient pu avoir un avenir, cela manque de continuité, trop de changements de joueurs, aucune expérience, alors pourquoi ne pas faire appel à des joueurs entre 24 et 28 ans de National, Cfa, qui amèneraient leurs vécus pour encadrer des jeunes pousses !?
On n’oubliera pas de signaler que l’entraineur de la réserve se retrouve à devoir intégrer des joueurs recrutés par David, Fernandez, Galtier et d’autres… Y aurait-t-il une lutte de pouvoir pour que « leurs poulains » jouent ?
Sur un groupe de 20 joueurs, la plupart n’accéderont jamais en ligue 1 mais chaque année, il y en a bien 3 ou 4 qui ont le potentiel pour le haut niveau, non ?

F) Des anomalies révélatrices
En juin 2015, selon le classement du C.I.E.S, l’Asse se retrouve dernière de Ligue 1 avec 1,5 % du temps de jeu total disputé par les moins de 21 ans (1er Monaco 34,6 %, 2ème Lyon 31,2 %).
Lors du match contre Caen en septembre 2014 (Perrin blessé), aucun joueur formé à Sainté n’était sur la feuille de match, il faut remonter à la saison 82-83 pour un précédent !
Pour le dernier derby à GG, 1 seul joueur formé à l’Asse (et à l’OM, mais viré pour faute grave..) Polomat contre 9 lyonnais pure souche (vous avez dit amour du maillot et culture club ??)
Une dernière pour la route, il y a 2 ans, Madhi Camara a joué plus de matchs avec l’EDF qu’avec Sainté, comprenne qui pourra…

G) Le classement des centres
On peut pester contre le fait que la Gambardella ne soit pas prise en compte, de même que les championnats des jeunes (U17-U19) mais rentre en considération:
-le nombre de contrats pros signés par les jeunes du centre
-le nombre de sélections en EDF des jeunes
-le nombre des matchs disputés par les joueurs du centre
-les diplômes des entraîneurs et les résultats scolaires (on frise les 100 % de réussite au bac depuis 3 ans heureusement…).
2012: 18è, 2013: 15è, 2014: 18è, 2015: 20è, 2016: 21è
C’est un très mauvais classement, qui peut servir de référence aux parents pour choisir le centre de formation de leurs enfants/ados…..

H) Les partenariats
L’Asse cherche à atteindre le chiffre symbolique de 42 partenaires, c’est bon pour parader !
L’immense majorité sont des partenariats d’image mais comme l’affirme David : « un jour Brioude, peut-être jouera contre un club qui a un bon joueur ! » Oups !
Ou Jordan Galtier va envoyer à son père les stars de Lège Cap-Ferret…
On ne parlera pas du partenariat avec Yeggo au Burkina…(Sanou, Traoré, merci bien ! ).
Les clubs partenaires, c’est bien, c’est pas cher, ça fait de la pub, et ça rapporte que dalle !
C’est sur qu’engager des recruteurs ça coute cher mais ça permet d’être présent partout pour dénicher les perles rares !
Rappelons que l’Asse ne dispose que de 8 A.N.S (Accord de non-sollicitation avant 15 ans) par an.
Enormément de jeunes viennent de la région parisienne grâce à l’excellent scout Ludovic Paradinas.
Citons ceux qui sont passés pros: Diomandé (Paris FC), St-Maximin (Boulogne-Billancourt), P.Gabriel (FF Paris), Bamba-Karamoko-Dekoké (Alfortville, ils ont le même agent pas dans les p’tits papiers de Galtier et Wantier…), et les espoirs Nordin (Créteil), Valbon-Ghezzali-Nadé (Torcy).
Mais n’oublions pas que les jeunes déplacés en internat loin de leurs familles, échouent beaucoup plus que ceux qui restent près de leurs parents, amis…
Beretta souhaitait faire venir plus de joueurs de la Loire (adaptation plus facile, moins déracinés, amour du maillot etc) mais il n’a pas été entendu !
Et B.David (il est trop fort !) nous rappelle que la cellule familiale proche est capitale ! (Paris ?)
Outre les fameux coups de com, comme Oan Djorkaeff le fils de Youri (un ami à David…), le neveu de Zinedine- Driss Zidane, on recrute beaucoup de jeunes trop tard (17-20 ans), on y croit, personne ne les a détectés (bonne blague), on est plus indulgent avec eux, ils deviennent plus importants que nos propres jeunes au club depuis des années, ça ne sert à rien, aucun n’a percé en 12 ans !
Et que dire de ceux qui viennent de loin, de très loin, un fiasco total pour les étrangers: N’Dour, Sonine, Razak, Mansaly, Sagna, Piatti, Faye, Sarr, Quaye, Koudriachov, le chinois Xiang et la liste n’est pas exhaustive (à suivre) ! Déjà, personne ne parle anglais au club !!!

I) Gérard Fernandez, le recruteur (imposteur ?) des jeunes
C’est le grand ami de Roro, au club tout le monde voudrait « l’éjecter »…C’est un retraité de la Sncf, 70 balais, ancien entraîneur de la DH, des juniors, adjoint de la réserve, de l’association coeur vert, et maintenant le grand responsable de la détection de talent, un opportuniste…inapte, pour pas dire incompétent.
Il a ramené les (suite de liste..) Aleksic, Birkelund, Bojang, Laudrup mais Galtier a donné son aval après 2 ou 3 semaines d’entraînement !
Alors à qui la faute ? David recrute, Fernandez recrute, Galtier y met son gros grain de sel et les 3 réunis ne valent pas mieux les uns que les autres en matière de formation…
Et Virksas va suivre, d’ailleurs je ne comprends pas comment on travaille encore avec l’agent Hutteau « blacklisté » par la quasi- totalité des clubs (le summum c’est qu’il travaille de concert avec Larièpe, semant la « zizanie » quasi partout où il est passé…). Et Pinheiro, c’est du même acabit, flop-flop, juste l’espoir que Rocha-Santos soit l’exception qui confirme la règle pour tous ces jeunes étrangers venus se noyer…dans le Furan !

J) Les signatures en pros
Beaucoup de déçus, peu de reçus et très peu d’élus en équipe une !
Pour ceux qui ne signent pas pros, plus dur est la chute et il faut un mental d’acier (entre autre) pour ne pas lâcher quand on se retrouve dans les divisions inférieures.
Alors affirmer après: « Ils ont fait quoi derrière ? On a bien fait de ne pas les faire signer » c’est méconnaître ce monde sans pitié qui n’accepte pas la rétrogradation, l’égarement, la blessure…
Les Ribéry, Valbuena, Kante sont des ovnis qui cumulent le caractère, le talent avec la chance (ou Armand, Bauthéac dans une moindre mesure pour parler de l’Asse).
Il serait trop fastidieux de remonter aux anciennes générations qui n’ont vu éclore personne ou presque, attardons nous sur les dernières signatures en pro:
Nyemeck: un match de coupe de France, passons..
Dekoké: donné à Amiens…
Karamoko: aucune saison au dessus de 10 matchs depuis 3 ans, gros problèmes de cartilage aux genoux
Mellot: arrivé en janvier 2015 (Clermont), viré en juin 2016
A.Traoré: aucun match en 2014-15, viré en juin 2016
Chapuis: pur stéphanois (100% bio !), grande qualité technique, intelligence et lecture du jeu mais sa taille jugée par certains trop modeste (dixit David). Lors des échanges avec Galtier, se posait la question sur le plan athlétique. Par ici la sortie ! Sans aucune explication, rien, elles sont belles les « valeurs vertes »! (Aujourd’hui Loic Perrin finirait à Andrézieux !)
Cette année, ont été non reconduits: Madianga, Zidane, Boumali, Traoré, Mellot, Macalou, Madumansoko, Gattier (Bastia), Assaf (meneur de jeu- excellent technicien dans le dribble, la passe, bonne vision du jeu, 17 passes et 7 buts lors du titre U17 en 2013), Suljic- un enfant de la Métare comme moi (quartier sud de Sainté), joueur de champ le plus utilisé en réserve en 2015-16 avec Mellot…
Signatures cette année:
Guendouz 1 an (rupture des ligaments en janvier 2015, le mini-Ruff)
P.Gabriel 3 ans (utilisé pour faire « bouillir » Malcuit l’an dernier..)
Maiga 1 an (aucun match l’an dernier, blessure aux cervicales..)
Cabaton 3 ans (6 matchs l’an dernier en CFA2, opéré d’une pubalgie, très fragile…)
Moins on joue à l’ASSE, plus on a de chance de signer pro !!
C’est le secteur pro qui décide des contrats et Galtier décide selon ses critères.
Par comparaison (oui je sais, c’est pas bien), Lyon fait signer beaucoup plus de contrats pros et plus longtemps, ils ont compris que la maturité peut arriver au-delà de 20 ans et certains éclosent en se vendant bien comme joueurs moyens ( Benzia, Zeffane, Pléa, Balhouli) sans compter les Benzema, Ben Harfa, Rémy, Martial, Umtiti, les Lacagette, Grenier, Fékir, Tolisso, Gonalons, Lopès…

K) L’avenir $$$$
La direction dit vouloir s’appuyer sur le centre de (dé)formation, un discours entendu depuis des lustres (en cristal), l’enveloppe va être revue à la hausse, bla bla bla bla…
Il faut se donner les moyens financiers et les moyens humains avec de vrais responsables compétents, une véritable organisation…et un coach qui valorise les jeunes (Galtier n’est apparemment pas celui-là).
Quand on n’a pas de mécène, négliger le centre de formation est une erreur monumentale !
Nous terminerons (enfin, je suis sur la réserve…mais il m’en reste) par les mots des prez’:
Roro (à la signature de Cabaton): « C’est un message fort envoyé aux jeunes, on est un club formateur, c’est l’A.D.Haine du club ! »
Nanar: « Pour viser le podium (OUIIIIII), il faudrait 6 jeunes sur 24, le challenge c’est qu’un tiers de l’effectif soit issu de la formation ! » (il est fort en maths, encore plus en communication !)
Allez, une note très positive pour conclure: au mini-mondial d’Orvault en U11, l’ASSE EST CHAMPIONNE DU MONDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Si cet article vous a plu, partagez et likez !

FacebookTwitterGoogle+