Home » ASSE

Catégorie : ASSE

Hamouma, le vert en cristal…

Recruté pour près de 4 M€ en 2012 par notre club en provenance de Caen alors que de grands clubs dont Lille, L’OM, Paris lui faisaient les yeux doux. Le choix d’Hamouma fut salué par tous les spécialistes comme judicieux. Sainté était le lieu idéal pour son épanouissement. Le garçon était même considéré à cette époque comme un grand espoir du football Français, un candidat potentiel à l’ EDF !
Se dégageait de lui un fort potentiel, doté d’un style de jeu à la technique avérée. Le plus court chemin pour lui pour arriver au but adverse était la ligne droite, véritable feu follet, joueur d’instinct se déplaçant sur tout le front de l’attaque, aux dribbles déroutants, avec les prises de risque que cela génère. Sans être un véritable serial buteur, il engrangea des buts importants. Il est d’ailleurs actuellement notre meilleure gâchette toutes compétitions confondues  !

Après le joueur, on découvre un homme attachant, discret dans la vie. Sur le terrain, un état d’esprit exemplaire, apprécié par ses camarades et son coach. Loin du bling bling et des frasques, toujours dans la retenue et la parole juste, le sourire adéquat. Bref, un garçon dont tous les clubs en rêvent  !
Hamouma participe pleinement en 2013 à la réussite du club en s’adjugeant la Coupe de la Ligue dans une ferveur et une liesse qu’il découvre. Il surfe sur ce mythe et cette furie. L’ailier de l’ASSE est aux anges dans son nouveau club. Heureux de sa nouvelle aventure verte .

Si la personne est appréciée, le joueur lui ne laisse pas indifférent. Il commence sur le terrain à diviser les supporters. ll a en lui du Dr Jekyll et du Mister Hyde. Il irrite, agace parfois. Certes, son potentiel est reconnu, admis. Parfois énorme mais la constance malheureusement n’est pas son point fort. Pour paraphraser le grand Johan Cruyff qui disait  :  « Jouer au football c’est très simple, mais jouer un football simple est la chose la plus difficile qui soit  » . La simplicité justement n’est pas le trait de caractère de Romain lorsqu’on le voyait évoluer sur le terrain. Les critiques ne tardaient pas à fuser  « trop perso, trop irrégulier, il gave, à la rue, horrible, achète toi un ballon,  déception » et j’en passe. Le garçon donnait cette impression pendant les rencontres d’un poulet sans tête. De s’admirer, s’assoupir puis disparaître sur un terrain. Certains se proposaient même de lui faire don d’une minerve pour lui tenir la tête haute (!), c’est dire si le paroxysme était à son comble  !

Les piqûres de rappel du coach et parfois certains sifflets lui firent comprendre qu’une remise en question était indispensable. Ses qualités techniques n’étaient en cause mais il se devait de jouer pour le collectif. Il fit d’ailleurs mieux que ça car on le vit défendre, ce qui nuit parfois à la finition par un manque de fraîcheur et de lucidité devant le but.

Si vous ajoutez à cela ses innombrables blessures à répétition, lui qui a subi à 15 ans une rupture des ligaments. Impression de fragilité chronique, le laissant apparaître comme un intermittent du spectacle malgré lui…

Le football n’étant ni une science exacte, ni une certitude, il s’affirme aujourd’hui comme un cadre indiscutable de l’équipe stéphanoise. Malgré toutes ces vicissitudes de la vie d’un footballeur, il s’avère dans le contexte actuel  indispensable sur le terrain. Sans lui, le jeu offensif de l’équipe est proche du néant. Un Hamouma en pleine possession de ses moyens physiques est un joueur qui n’aurait rien à envier à d’autres cadors de L1. Il porte même à lui seul nos espoirs de reconquête. Le temps presse pour lui, pour nous. On aimerait tant qu’il fasse une saison pleine et entière et ainsi démontrer toute l’étendue de son immense talent !!!

Signé @TempAdditionnel
Si cet article vous a plu, partagez et likez !

FacebookTwitterGoogle+