Andy a dit oui !?

Galtier doit écouter en boucle le tube des Rita Mitsouko « Allez, Andy, quoi, Oh dis-moi oui ! » . L’ASSE et le club mexicain des Tigres sont en passe de trouver un accord concernant le prêt d’Andy Delort. Le coach des Verts, déçu par son attaque et inquiet au sujet du genou de Beric, compte énormément sur l’ancien n°9 de Tours, Wigan et Caen au point d’en faire son titulaire en pointe. Beau pari pour St-Etienne, non ? Delort, c’est un caractériel, un sensible, un instinctif. A Wigan, la déprime, le banc de touche avant de renaître à Caen. Là-bas, sa frappe de mule, sa grinta, ses appels, son sens du but en font un avant-centre complet jusqu’à ce qu’il « foute » tout en l’air en allant au clash avec son club, sèche les entraînements…pour filer au Mexique. Déloger le « roi » Gignac ? Mission impossible. Andy veut partir. De nouveau. Sainté lui tend alors les bras ! Si l’affaire se conclut, l’ASSE va posséder dans ses rangs un joueur offensif pouvant lui faire passer un cap. On ose un « mi-Papin, mi-Gignac ». L’an dernier, « monstrueux » jusqu’en décembre (12 pions en championnat), c’est lui qui a frappé le plus au but en Ligue 1 après Zlatan. Delort, le maillot vert, l’ambiance du Chaudron, ça pourrait faire une alchimie explosive. Qu’il signe et vite !

Le « patron » du blog, estampillé ASSE, créé il y a maintenant plus de 3 ans. J’aime les tacles, les bicyclettes, le ton décalé…et surtout les Verts. A la folie. Venez mouiller le maillot à mes côtés. Fouilla, z’allez pas vous ennuyer ici ! Promis.
Continue Reading