A quand une équipe à la hauteur de son public ?

Grandiose, somptueux, énorme, magnifique, inoubliable…Tant de superlatifs pour qualifier l’ambiance de Geoffroy-Guichard. Tous sont unanimes. Médias, présidents, joueurs, coachs, adversaires, le public des Verts est « the best » ! Des tifos, le popolopopopo, un soutien de la 1ère à la 90eme minute, sans relâche. Un chaudron volcanique ! On ne parle que de ça. Mérité ! Sauf que la ferveur des tribunes éclipse le foot. L’élimination des Verts de l’Europa League passant au second plan.

Tant d’applaudissements, de frissons, d’hommages envers les supporters nous feraient alors oublier tout le reste ? Peut-on se contenter et se gargariser uniquement de ça ? De « notre public est magique, l’ambiance est fantastique » ? Comme une sorte de pilule jouissive qui guérit nos maux ? Car des problèmes, des difficultés, l’AS St-Etienne en connaît. Le club stagne et n’a pas progressé sur le plan européen. Rien ne dit qu’on retrouvera l’Europe l’an prochain. Le fait de tomber contre Manchester en arrange d’ailleurs certains. L’ASSE s’arrête en 1/16eme de finale et n’a joué qu’une mi-temps sur quatre contre le cador anglais. Le match retour, où l’on nous promettait « un exploit est possible » a fait flop au bout d’un quart d’heure. Facile de mettre l’accent sur les tribunes, ça évite de se poser des questions. Essentielles, vitales sur le jeu de l’ASSE, l’avenir, le recrutement, le centre de formation, etc… Ca endort les masses.

Le jour où, accrochée au grillage, une banderole « A quand une équipe à la hauteur de son public ? » verra le jour, ça devrait en réveiller certains, dirigeants et entraîneur en tête. Parce qu’un Chaudron bouillant peut aussi s’avérer frondeur et constituer un réel contre-pouvoir…