Jordan, reste avec nous !

Nous sommes le 6 février au soir, les Verts récupèrent tranquillement de leur victoire dans le derby la veille, les supporters lyonnais commencent à digérer la leçon infligée à leur équipe, tandis que le peuple vert ne se lasse pas de revoir les buts inscrits par Kevin Monnet-Paquet et Romain Hamouma. Bref, c’est une belle soirée pour tous les amoureux de Sainté. Soudain, sur le plateau de l’émission « 91ème minute », sur SFR Sport, Jean-Michel Larqué balance une petite bombe. « Veretout ? Il y a des chances pour qu’il soit stéphanois l’année prochaine. On fait tout du côté de Saint-Etienne pour qu’il soit stéphanois, et le joueur a très envie de rester à Saint-Etienne ». Alors comme ça, Jordan Veretout, prêté cet été par Aston Villa à l’ASSE, pourrait rester définitivement dans le Forez ? Mais dis-donc Jean-Michel, tu veux me faire mourir d’une crise cardiaque ou quoi ? Déjà que les Verts s’amusent à jouer avec mon cœur à chaque match, alors si tu t’y mets aussi… Veretout à Sainté l’an prochain, je frissonne de bonheur rien que d’y penser ! Et j’exagère à peine. Parce qu’on est bien d’accord que, si les dirigeants stéphanois parviennent à convaincre le milieu de terrain formé à Nantes de s’engager définitivement chez les Verts, ce serait sans doute l’un des plus beaux coups réussis par le club depuis 2010.

Sur le terrain comme en dehors, Jordan Veretout est effectivement indispensable aux Verts cette saison. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur les 40 matches officiels joués par Sainté cette saison, l’international espoir tricolore en a disputés 30, dont 28 en tant que titulaire. Et tout ça alors qu’il n’est arrivé qu‘à la fin du mois d’août. Par sa technique et sa vision du jeu, Veretout apporte liant et créativité au jeu stéphanois. Toujours disponible dans l’entrejeu, il distribue, oriente, dirige. Sa polyvalence lui permet d’évoluer à tous les postes du milieu de terrain, ou presque. Et en plus, il sait tirer les coups de pied arrêtés ! Jolie panoplie, non ? Depuis six mois, confortablement installé dans le système de Christophe Galtier (4-3-3 ou 4-2-3-1, au choix), Jordan dévore la quasi-totalité des milieux de Ligue 1 qui se retrouvent face à lui. Demandez donc à Sergi Darder. Pourtant présenté comme un « crack » par la plupart des supporters lyonnais, le vilain espagnol est mystérieusement porté disparu depuis sa confrontation avec le milieu stéphanois lors du derby. Un autre exemple ? L’ancien canari a fait bonne figure face à Paul Pogba lors du Manchester – Sainté de jeudi, et a tenu la dragée haute au joueur le plus cher de l’histoire. Si avec tout ça, vous n’êtes toujours pas convaincus… Et puis, Jordan possède une autre qualité très appréciable : il est décisif. À Saint-Etienne, les milieux de terrain ont souvent eu du mal à soigner leurs statistiques. Avec toute l’affection que je lui porte, le trio Clément-Lemoine-Cohade n’a pas marqué le moindre but de toute la saison dernière ! Veretout, lui, comptabilise déjà 3 réalisations pour 2 passes décisives, ce qui témoigne de son apport offensif.

Bref, vous l’aurez compris, le jeune milieu de 23 ans possède un talent indéniable et des qualités certaines. Mais il est également exemplaire au niveau de la mentalité. Admirez cette débauche d’énergie ! L’ancien canari ne ménage jamais ses efforts, il est plutôt du genre à se dépenser sans compter pendant 90 minutes, à se sacrifier au profit de l’équipe, quitte à finir un match sur les rotules. Pas étonnant qu’il soit devenu l’un des chouchous du Chaudron ! Hors des terrains, son comportement est tout aussi appréciable. Jordan ne fait pas de bruit et s’est parfaitement intégré dans le collectif stéphanois. Une mentalité qui colle complètement avec le maillot vert ! Si vous ne me croyez pas, retournez donc voir la vidéo de l’altercation qui a suivi le tacle assassin de Tolisso sur Lemoine lors du derby. À la vue du traitement infligé à son coéquipier, Jordan est l’un des premiers à démarrer. Il sprinte jusqu’aux lieux de l’attentat, écarte les Lyonnais se trouvant sur son passage, distribue quelques coups d’épaule et, décidé à venger son camarade stéphanois, tente de se frayer un chemin jusqu’à Tolisso. Pas de doute, Jordan Veretout est bel et bien fait pour jouer à Saint-Etienne.

Néanmoins, ne nous emballons pas. L’affaire sera compliquée. La concurrence s’annonce rude (un intérêt de la Juve a récemment été évoqué) et les dirigeants devront à coup sûr consentir à une grosse dépense pour acheter le joueur. L’avenir de Jordan dépendra également de la saison d’Aston Villa. Si le club anglais parvient à remonter en Premier League dans les prochains mois, alors les choses se compliqueraient pour les Verts. Mais pour l’instant, les Villans stagnent à la 17e place, tous les espoirs restent donc permis ! Allez Jordan, toi qui fais souvent les bons choix sur le terrain, essaie maintenant de faire un bon choix de carrière : reste à Sainté !

Signé @Antoine